Retour

A quelle prise de poids s’attendre au cours de sa vie d’adulte ?

5 février 2024

Les patients qui viennent me consulter sont majoritairement confrontés à un problème de prise de poids.

Cette prise de poids est-elle normale ? Qu’elle en est la cause ? Est elle réversible ? Quels sont les leviers qui permettront peut être la perte de poids ?

Sachez déjà que la prise de poids avec le temps concerne TOUS  les individus, hommes et femmes, elle est donc normale, elle est dite physiologique et elle est influencée par de nombreux déterminants allant de la génétique aux facteurs environnementaux et sociaux. Certains de ces déterminants sont modifiables et d’autres NON.

Considérant les risques pour la santé et le lien du surpoids/obésité avec le développement des maladies chroniques, il est raisonnable de penser qu’il est utile de prévenir et d’intervenir sur ces déterminants MODIFIABLES de la prise de poids. 

Dans ce premier article, je vous propose dans un premier temps de mieux connaître les trajectoires naturelles de prise de poids. Par la suite, dans un prochain article, je passerai en revue les différents déterminants de la prise de poids.

 

PREND ON DU POIDS EN PRENANT DE L’AGE ? Réponse OUI !

 

Mauvaise nouvelle ! Il est quasi impossible de maintenir un poids identique tout au long de sa vie d’adulte. On ne maintient pas son poids de 20 ans, ni celui de 30 ni celui de 40. Et quand on est une femme subissant grossesse et ménopause, les facteurs de prise de poids sont encore plus nombreux. 

En France, OBEPI-Roche puis la ligue contre l’obésité ont mené une série d’enquêtes portant sur l’évolution du surpoids et de l’obésité en France. En 2020 et sans étonnement, 50% de l’échantillonnage présentait un excédent de poids avec une augmentation de la prévalence de l’obésité à 17%. L’excès de poids touche majoritairement les plus âgés, ce qui démontre une augmentation du poids avec l’âge. Ce qui est dramatique, c’est que c’est parmi les plus jeunes que l’on observe les plus fortes proportions d’augmentation de la prévalence du surpoids au fil des années. Le poids des générations les plus jeunes augmente donc plus vite que les générations les plus anciennes . 

source : https://diabeteetobesite.fr/obepi-roche-2020-quoi-de-neuf-au-sujet-de-lepidemiologie-de-lobesite-en-france/

De nombreuses études se sont penchées sur l’analyse des trajectoires de poids et d’IMC dans le temps. Notons toutefois que la plupart de ces études ont été réalisées outre atlantique. Il en ressort que le poids augmente graduellement jusqu’à l’âge de 60 ans environ chez les hommes et les femmes et cette augmentation de poids est plus rapide/conséquente entre 20 et 30 ans puis décélère, sans toutefois s’interrompre.  Il est très rare d’observer des courbes de poids descendantes. 

Pour illustrer ceci, voici quelle est la prise de poids moyenne par décennie chez les américains (1)

Entre 20 et 30 ans : +8kg

Entre 30 et 40 ans : +6,5 kg

Entre 40 et 50 ans : +4,3 kg

Entre 50 et 60 ans : + 2,1 kg

Le poids d’un individu semble suivre une trajectoire déterminée et probablement génétiquement déterminée. Certaines études ont segmenté ces trajectoires en 4 ou 5 grandes catégories de trajectoires individuelles. Ces trajectoires sont toutes croissantes. (2)-(3)

Pour les 2 grandes études réalisées aux USA que j’ai identifié sur le sujet, on constate que les personnes “à poids normal stable” tout au long de la vie représentent autour de 30-40% des individus selon les sexes. Cela ne signifie pas non plus qu’ils ne prennent pas de poids du tout, mais qu’ils restent dans une fourchette contenue d’IMC <25.  (IMC correspondant à un poids normal)

Bien que les individus soient très souvent situés dans la catégorie de poids normale à 18 ans (IMC<25), nombreux sont ceux qui  frôlent ou atteignent l’obésité au cours de leur vie d’adulte. 

 

RAPPEL :

L’IMC ou Indice de Masse Corporelle (BMI en anglais ou Body Mass Index) est l’indicateur le plus utilisé pour définir la corpulence d’un individu. Elle représente une masse en rapport à une surface corporelle. Son calcul prend en compte le poids (en kilos) et la taille (en mètre) de la personne. 

IMC = Poids/Taille²

Un poids dit “normal” correspond à un IMC situé entre 19 et 25. Le surpoids est défini par un IMC >25 et l’obésité par un IMC >30.

Chez la plupart des individus, l’IMC est assez bien corrélé à leur proportion de masse grasse corporelle. 

 

(2)Body mass trajectories through adulthood: results from the National Longitudinal Survey of Youth 1979 Cohort (1981–2006)

 

Yacamán-Méndez D, Trolle-Lagerros Y, Zhou M, Monteiro Ponce de Leon A, Gudjonsdottir H, Tynelius P, Lager A. Life-course trajectories of weight and their impact on the incidence of type 2 diabetes. Sci Rep. 2021 Jun 14;11(1):12494. doi: 10.1038/s41598-021-91910-z. Erratum in: Sci Rep. 2021 Sep 14;11(1):18602. PMID: 34127722; PMCID: PMC8203741

 

Bien qu’il existe de grandes disparités interindividuelles, dans toutes les catégories d’IMC, chez les jeunes adultes, les jeunes hommes et femmes adultes peuvent s’attendre à prendre respectivement entre +0,55 kg et +0,52 kg par an dans les 18 premières années de leur vie d’adulte (4) – Ceci est la conclusion de l’étude portant sur l’analyse des variations de poids entre 1990 et 2008 d’une cohorte de de 12 686 Américains nés en 1979, âgés de 14 à 22 ans au départ de l’étude.

Aux USA toujours une étude portant sur 13802 adultes estime le gain de poids moyen sur 10 ans de +9,2% chez les femmes (+5.4kg en moyenne) et +3,8% (+2.6kg en moyenne) chez les hommes en 10 ans par rapport à leur poids initial (5)

Au royaume Uni, une étude portant sur plus de 20000 anglais a estimé que l’IMC des personnes non obèses âgées de 35 à 55 ans augmentait avec le temps : Dans les deux sexes, l’IMC a augmenté de 0,19 kg/m 2 par an (7). Ce qui signifie chez une femme de 1m65, une prise de poids de 0,5 kg environ par an.

Une autre étude (6) portant sur les variations de poids sur 37 ans (de 18 à 55 ans) dans une cohorte de professionnels de santé adultes rapporte des prises de poids moyennes chez les femme de +12.6 kg et de +9.7 kg chez les hommes. Seuls 11% des femmes et 14% des hommes ont maintenu leur poids dans une fourchette de +/- 2.5kg par rapport au poids initial. 

 

Les variations de poids et IMC pour les 2 sexes sont synthétisés dans les 2 tableaux ci dessous

Femmes

 

Hommes

 

La prise de poids a tendance à ralentir avec le temps et tend à s’inverser à partir de 70 ans. A partir de 70 ans, les individus ont tendance à perdre du poids, en lien notamment avec la fonte musculaire et osseuse. 

Cette perte de masse maigre commence dès l’âge de 30 ans et elle est plus importante chez les femmes et la prise de poids profite à la masse grasse.  Chez les femme, elle s’accélère à partir de la ménopause. 

Parallèlement, les besoins énergétiques, le métabolisme de repos diminuent progressivement. La pratique du sport et du renforcement musculaire ainsi que l’adaptation des apports énergétiques permettent en partie de ralentir cette progression.

 

En conclusion

Quasiment tous les individus prennent du poids durant leur vie. Cette prise de poids est particulièrement rapide au début de la vie d’adulte : comptez donc environ 0,5 kg par an chez les hommes et les femmes. (avec de vraies disparités entre les individus), elle peut donc facilement dépasser 20 kilos au cours de la vie d’adulte.

Globalement, les femmes ont tendance à prendre plus de poids que les hommes. 

Seule une minorité maintiendra son poids ou en perdra. 

A partir de 70 ans, les courbes de poids se stabilisent ou s’inversent ce qui n’est pas nécessairement rassurant par ailleurs car celà traduit le plus souvent une perte de masse musculaire et osseuse. 

 

Toute trajectoire de poids autre que normal stable (stable et <25) augmente le risque de développer un diabète.(3)

A partir d’une prise de poids aussi minime que +5kg durant la vie d’adulte le risque de développer des maladies chroniques (diabète 2, maladies cardiovasculaire, cancer) augmente significativement.(6)

 

Sources : 

1- 10 Year Weight Gain in 13,802 US Adults: The Role of Age, Sex, and Race

Tucker LA, Parker K. 10-Year Weight Gain in 13,802 US Adults: The Role of Age, Sex, and Race. J Obes. 2022 May 6;2022:7652408. doi: 10.1155/2022/7652408. PMID: 35574515; PMCID: PMC9106499.

2- Body mass trajectories through adulthood: results from the National Longitudinal Survey of Youth 1979 Cohort (1981–2006)

3- Yacamán-Méndez D, Trolle-Lagerros Y, Zhou M, Monteiro Ponce de Leon A, Gudjonsdottir H, Tynelius P, Lager A. Life-course trajectories of weight and their impact on the incidence of type 2 diabetes. Sci Rep. 2021 Jun 14;11(1):12494. doi: 10.1038/s41598-021-91910-z. Erratum in: Sci Rep. 2021 Sep 14;11(1):18602. PMID: 34127722; PMCID: PMC8203741.

4- Malhotra R, Ostbye T, Riley CM, Finkelstein EA. Young adult weight trajectories through midlife by body mass category. Obesity (Silver Spring). 2013 Sep;21(9):1923-34. doi: 10.1002/oby.20318. Epub 2013 May 24. Erratum in: Obesity (Silver Spring). 2014 Jul;22(7):1770. PMID: 23408493.

5- Tucker LA, Parker K. 10-Year Weight Gain in 13,802 US Adults: The Role of Age, Sex, and Race. J Obes. 2022 May 6;2022:7652408. doi: 10.1155/2022/7652408. PMID: 35574515; PMCID: PMC9106499.

6- Zheng Y, Manson JE, Yuan C, Liang MH, Grodstein F, Stampfer MJ, Willett WC, Hu FB. Associations of Weight Gain From Early to Middle Adulthood With Major Health Outcomes Later in Life. JAMA. 2017 Jul 18;318(3):255-269. doi: 10.1001/jama.2017.7092. PMID: 28719691; PMCID: PMC5817436

7- Lyratzopoulos G, McElduff P, Heller RF, Hanily M, Lewis PS. Mid-term Body Mass Index increase among obese and non-obese individuals in middle life and deprivation status: a cohort study. BMC Public Health. 2005;5:32. Published 2005 Apr 5. doi:10.1186/1471-2458-5-32

Vous pouvez lire également

Nutrition & Régime

5 avril 2021

25g de sucre par jour pas plus

Téléchargez votre outil : Equivalences Sucre Le sucre c’est bon, le sucre c’est mal, le sucre est addictif, le sucre...

Actualités

10 juillet 2023

Alcool calorie sucre et santé

On entend parfois encore dire que l’alcool est bon pour la santé, que l’alcool “c’est du sucre” et que c’est...

Ménopause et nutrition Actualités

9 septembre 2021

Alimentation et prise de poids durant la transition de la ménopause

MENOPAUSE : DES RECOMMANDATIONS NUTRITIONNELLES SPECIFIQUES ? La ménopause est un processus physiologique survenant chez les femmes entre 45 et...